La Référence Metal (Optimisée 1024 X 768 et +)
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  TchatTchat  Band ArchivesBand Archives  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Matutina - dark folk néo médiéval

Aller en bas 
AuteurMessage
Topher
Sous Metalleux
Sous Metalleux
avatar

Masculin Nombre de messages : 31
Age : 29
Localisation : Thénioux
Groupe préféré : Rammstein / Finntroll / Morifade
Date d'inscription : 04/05/2008

MessageSujet: Matutina - dark folk néo médiéval   Mar 6 Mai - 5:09

Bonjour. J'aimerai présenter un petit groupe français qui je pense mérite qu'on parle un peu de lui.
Il s'agit de MATUTINA. J'ai vu sur un site qu'il était classé Folk Métal, mais je ne crois pas que se soit du métal, c'est pourquoi je poste ici.

Ce très bon texte n'est pas de moi, ayant que le dernier album j'ai préféré copié la seule chose que j'ai trouvé de Matutina sur le net.

====================


"A part". C'est sans doute un terme qui convient assez bien à Matutina. Une musique comme celle jouée par la troupe de Cédric Ridet, vous n'en N'avais jamais entendue pareille avant. D'ailleurs, c'est ce qui frappe l'esprit de prime abord. Comment de jeunes musiciens de Bourg en Bresse peuvent-ils jouer une telle musique à la fin des années 90 et au début du XXIème siècle ?


C'est la question que l'on se pose assez vite, et finalement on est heureux d'être tellement surpris par les deux albums produits par le groupe.

Matutina trouve son origine au début des années 90, lorsque Cédric Ridet ne veut plus jouer de métal dans son groupe. Il fonde Matutina Noctem (racines du " matin " et de la " nuit "), qui va produire une démo live en 1997. Ils sont signés sur le label Adipocere, le premier CD sort fin 1997.

"Anima Mean" ne laisse pas indifférent. Des chroniques apparaissent dans des fanzines et des sites internet. On remarquera étrangement que le second album sera moins chroniqué.

Cet album débute sur des notes de flûte traversière. Suit la voix étrange de Cédric. Les textes sont en français, latin, anglais et occitan. Cédric ridet joue de la 12 cordes et Raphaël Palmieri des guitares folk et classique. Les guitares sont bien présentes dans les compositions et le mix de ce premier album. Voix féminines sur "seeds of sorrow", "Automne" et "transe lucide". Les guitares sont presque espagnoles (Veni) et omniprésentes dans les intros (Guerra, Automne). Les textes nous transportent dans un romantisme dramatique.

Le groupe met en musique " l'automne " de Baudelaire et parsème ses compositions de djembe et tambourin.

Ce premier album est définitivement très acoustique; tant dans l'utilisation des instruments que par la grande présence et l'importance des voix.

Pour les guitares, Raphaël joue principalement sur deux de ses guitares : une Nash electro-acoustique et une Godin artisant que l'on devrait entendre sur le nouvel album.
Ses influences vont de Dead can dance (influence des autres membres du groupe également) aux VRP en passant par le jazz et Tuck Andress.


En 2001, sortait "Ille Cedens", le second album de groupe qui s'appelle maintenant, Matutina. Le groupe aurait-il perdu sa nuit (noctem) ? Non, tout est fidèle.

J'ai cependant tenté d'imaginer quelle a été la surprise de l'amateur, fan du premier album, lorsqu'il a entendu l'ouverture du premier titre de " ille cedens " par un synthé, puis le saxophone plus loin.

Mais ce ne sont plutôt que des choses qui sautent à l'oreille à la première écoute. Car l'esprit des compositions n'a pas bougé d'un once.
C'est sombre, emplie de cette voix grave rappelant le chant gothique, envoûtant grâce à des voix féminines toujours bien présentes. Aurélie Potan a travaillé sur des cassettes pour préparer son chant. Cécile Raconi laisse sa flûte traversière en totale liberté (Printemps).

Et ce saxophone, tenu par Julien Rondal (pour ce disque) étonne et étonne encore par ses sonorités.
Si les synthés plongent davantage que sur le premier disque, l'auditeur dans un registre médiéval, cela n'est pas pour déplaire, car les images de magie, de nature, de forêts étranges viennent rapidement à l'esprit. Les orchestrations sont riches (Que no i a cors que no iai sentit)...

Et quel est notre plaisir d'entendre, interlude parmi les échos de voix, un instrumentale de guitare folk médiéval, (Interlude I), avec un Raphaël tout en inspiration.. et ce de manière symétrique (puisque les interludes sont aux cinquième et dixième pistes du disque).

Des plages de guitare électrique ont également fait leur apparition (E pois no trabarian qui vos lor se tanguis). Le groupe, devenu simplement Matutina pour ce second album a su arranger et briser les rythmes pour mieux rebondir. Le saxophone est d'ailleurs une belle arme d'harmonie (Adeust).

C'est un disque extrêmement riche qui est proposé par le groupe puisque les morceaux sont longs et très fournis. On regrettera que les textes ne soient pas dans le livret alors qu'ils l'étaient dans le premier CD.
Par contre, on appréciera que " Adipocere ", le label de Vonnas (Ain), ait fait confiance au groupe en leur permettant de nous offrir ce disque.

Maintenant, il nous reste à attendre avec une certaine impatience, le troisième album de Matutina. Bien sûr ce n'est pas pour demain puisque "ille cedens " est sorti en 2001.
Mais l'on sait que le groupe est très motivé par l'écriture de nouvelles compositions.

Bonne chance à cet ensemble incroyable qui nous laisse étonnés par sa musique tant elle nous guette et nous intrigue sans cesser de nous surprendre à chaque note.


Le disque est en vente au Virgin megastore de Paris.
Ou contactez : Apidocere@wanadoo.fr

====================

--> Origine de l'article :
http://www.laguitare.com/cd_album/matutina.html

--> Détails de la discographie :
http://www.spirit-of-metal.com/groupe-groupe-Matutina_Noctem-l-fr.html

====================

Enfin voici 2 chansons du dernier album de Matutina :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://topherysation.olympe-network.com
Angellore
Administrateur
Administrateur
avatar

Féminin Nombre de messages : 39
Age : 27
Localisation : Laval
Groupe préféré : Draconian
Date d'inscription : 26/04/2008

MessageSujet: Re: Matutina - dark folk néo médiéval   Mar 6 Mai - 8:49

Ils enlèvent la voix et moi je suis fan. Quoi qu'elle sonne moins mal sur la 2e.

_________________

http://metalcrew.xooit.com
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Topher
Sous Metalleux
Sous Metalleux
avatar

Masculin Nombre de messages : 31
Age : 29
Localisation : Thénioux
Groupe préféré : Rammstein / Finntroll / Morifade
Date d'inscription : 04/05/2008

MessageSujet: Re: Matutina - dark folk néo médiéval   Mar 6 Mai - 11:17

Oui j'ai mis longtemps à m'habituer au chant, maintenant ça passe. En tout cas ma préféré c'est la deuxième ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://topherysation.olympe-network.com
Metal Solstice
Administrateur
Administrateur
avatar

Masculin Nombre de messages : 128
Localisation : Rimouski
Groupe préféré : Opeth
Date d'inscription : 19/12/2007

MessageSujet: Re: Matutina - dark folk néo médiéval   Mer 7 Mai - 19:44

Ça sonne pas mal, J'entend un petit côté folk avec leur flûte, mais le chant ne m'inspire aucunement. Aucunement dans mon style de vocal héhé.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://metalsolstice.forumactif.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Matutina - dark folk néo médiéval   

Revenir en haut Aller en bas
 
Matutina - dark folk néo médiéval
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Der Blutharsch (Dark Folk - Autriche)
» Nuits de l'Alligator 2011
» Sol Invictus
» [Chronique] Lonewolf "The Dark Crusade"
» Visite du FOLK MUSIC CENTER - Claremont, Californie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Metal Solstice :: Musique :: Viking/Folk/Celtic-
Sauter vers: